Social media : de l’origine des crises

Belle infographie où l’on apprend entre autre que ces « crises » sont à 33% du fait de l’entreprise elle-même et que depuis 2011, c’est à 53% sur Twitter qu’elles apparaissent. Où l’on confirme, parce que ce n’est pas vraiment nouveau, qu’elles sont majoritairement liées à l’insatisfaction client ou à un comportement non-éthique de l’entreprise. Lire la suite

Social media : de l’origine des crises

Belle infographie où l’on apprend entre autre que ces “crises” sont à 33% du fait de l’entreprise elle-même et que depuis 2011, c’est à 53% sur Twitter qu’elles apparaissent. Où l’on confirme, parce que ce n’est pas vraiment nouveau, qu’elles sont majoritairement liées à l’insatisfaction client ou à un comportement non-éthique de l’entreprise. Lire la suite

Agenda et introspection

Après un début d’année dantesque en terme de charge de travail et un mois de mai plutôt cool normalement chargé qui m’a permis de récupérer, voici qu’arrive juin, dont la deuxième semaine sera particulièrement chargée, puisque je participerai :

  • Au salon Use IT, qui se tiendra à Lyon les 7 et 8 juin. Ce sera l’occasion pour moi de revoir Philippe Couzon et de rencontrer enfin Guillaume Pasturel et Christophe Ramel.
  • Au salon DevCom Azur, jeudi 9 juin, et un déjeuner prévu avec une jeune femme dont je ne sais plus comment elle a atterrit dans mes contacts Facebook mais que j’ai hâte de rencontrer.
  • A la conférence E1, deuxième édition, qui se tiendra à Toulon le vendredi 10 et où j’aurai la chance de me rendre avec la fine équipe de RivieraCube et de nombreux amis blogueurs/twittos azuréens.

Si vous avez l’intention de vous rendre à l’un de ces évènements, faites-moi signe, ici ou sur Plancast, pour un café :)

Ce mois de juin, pendant lequel je reprends également les cours du soir à l’IAE, va passer à la vitesse de la lumière et je fêterai ainsi bientôt, le 1er juillet précisément, la date à laquelle je me suis lancée dans le grand bain, en devenant auto-entrepreneur.

Que de chemin parcouru, de gens rencontrés, de projets menés de front depuis. Que de changements, aussi !

Une fois n’est pas coutume, je m’interroge sur mon trajet, passé et surtout à venir. Le métier que j’exerce aujourd’hui, ou plutôt la façon dont je l’exerce, n’a rien à voir avec ce que j’imaginais alors. Sans doute trop formatée par mes années d’agence, j’ai confronté ma réalité à celle de mon marché et me suis adaptée, au gré des rencontres et des projets.

Aujourd’hui, j’adore mon métier et la relation que j’ai instaurée avec mes bleekin. Pour autant, je ne suis pas totalement satisfaite (le serai-je jamais ?) et je m’interroge sur la spécialisation ‘malgré moi’ de mes prestations qui s’orientent de plus en plus vers les réseaux sociaux, que ce soit en conseil, en coaching ou en formation.

Les réseaux sociaux ont pris une place prédominante dans ma veille également, et j’ai l’impression c’est le cas pour de nombreux blogueurs et twittos autour de moi, au point que je n’arrive pas à trouver une info qui sorte du lot, tant on se gausse des déboires du CM de telle marque, on encense le dernier dispositif Social Media de tel autre ou l’on fourgue des chiffres indigestes jusqu’à en avoir la nausée… Quand ce n’est pas une « opé blogueurs » dont seule la blogosphère entend parler qui squatte ma timeline.

Je dois être blasée. Ou aigrie. Ou jalouse, diront certains.

Quoi qu’il en soit, il va falloir que je renouvelle un peu mes followings parce que là, y a a overdose :)

 

 

 

 

 

 

D’une nouvelle expérience : Start up Week end Marseille #SWMA

Ce week end, je serai à Marseille. Pas pour grimper faire des photos de la Bonne Mère, ni pour manger une bouillabaisse sur le Vieux Port, mais pour m’enfermer, pendant 48 heures, avec une cinquantaine de ‘fadas’, porteurs de projets innovants, entrepreneurs en herbe, geeks jusqu’au bout du clavier, à l’occasion de la première édition du Start up Week-end Marseille.

Je vous laisse découvrir sur le site de l’évènement la philosophie et le fonctionnement d’un Start up Week end, quand vous aurez consulté le planning vous imaginerez aisément mon état lundi matin :)

Je participe à cet évènement pour 3 raisons majeures :

  • En tant que co-organisatrice du premier Start Up Week End Nice Sophia-Antipolis, il paraissait évident que j’assiste au moins une fois à l’évènement,
  • J’ai grandi professionnellement au sein de start-ups et j’adore les ambiances survoltées qui peuvent régner dans ces équipes de passionnés en plein phosphoring,
  • Je crois que je peux être utile à ces créateurs en devenir.

Si le coeur vous en dit, il reste quelques places (j’ai même entendu parler d’un code promo qui circulerait sur Twitter) et je serais ravie de vous y rencontrer.

A vendredi !