Et si on arrêtait…

[NDLR: L’emploi du ‘on’ m’inclut de fait dans cette tendance au relai trop rapide d’infos vides et sans intérêt, parce que personne n’est parfait, mais perso, je bosse à m’améliorer]

De dénoncer une pub (trop sexiste | trop moche | trop débile) en prenant bien soin de faire un lien ou d’intégrer la vidéo, parce qu’au final on ne fait qu’augmenter le nombre de citations de la marque que l’agence pourra fièrement porter à son rapport de campagne ? Lire la suite

Putain, 20 ans !

Dans quelques jours je fêterai mes 39 ans. Au delà du fait que c’est la dernière année de mes « 30 glorieuses », cette dizaine durant laquelle, m’avait-on dit, tout se décide et se met en place pour le reste de ta vie, c’est aussi là que je réalise que je suis entrée dans la vie active il y a 20 ans… Putain, 20 ans ! Lire la suite

Sortir de sa zone de confort

J’avais déjà parlé ici de l’importance pour de sortir de ma zone de confort pour progresser, apprendre, devenir meilleure en somme. Cette vidéo / animation est une excellente piqûre de rappel qui pose les concepts de zone de confort, zone d’apprentissage et zone magique. On y explique pourquoi et comment il est nécessaire (vital ?) de pousser les frontières de ses territoires habituels, rappelant qu’on ne ‘perd’ pas sa zone de confort mais qu’on l’agrandit à chaque excursion en territoire inconnu.

 

 

Nouvelle vie, nouveau Moleskine ;)

Je suis donc, depuis janvier 2014, salariée d’une entreprise basée sur 2 continents, avec une fonction transverse qui implique que je travaille avec l’ensemble de mes 90 nouveaux collègues, sur plusieurs projets et missions, basés en France mais aussi aux US ou à Taiwan, avec de nombreux interlocuteurs externes, le tout en étant basée à 800km du siège parisien.

Ok. Tu le sens le challenge organisationnel ? Lire la suite

Entreprendre, c’est aussi et surtout apprendre

J’aime sortir de ma zone de confort. Pas vraiment par goût du risque mais par besoin de progresser, d’apprendre, d’aller un peu plus loin que le « strict nécessaire », peut-être au fond par besoin de me challenger, de (me) prouver que je suis capable de plus, de mieux, d’autre chose.
Je crois savoir quand ça m’a « pris », cette manie de vouloir mieux / plus. Je crois savoir pourquoi. Et ça fait partie des raisons qui me permettent de dire aujourd’hui que les mauvaises expériences, les mauvaises passes, les coups de la vie font progresser et aident à grandir. Lire la suite